La Diablerie

Vue d’ensemble et bénéfice – Lors d’une diablerie, un storyteller doit être présent. Systématiquement. Celui qui pratique la diablerie obtient un gain de deux points d’expériences, peut importe la diablorie. Une diablerie implique également l’obtention du dérangement « Cauchemar » et parfois de certains dérangement pendant une durée de trois mois, c’est-à-dire le temps qu’il vous faudra pour digérer l’âme de votre pauvre victime.

Procédure – Premièrement, vous devez mettre hors d’état de nuire votre victime. Tout ces niveaux de santés doivent être écoulé jusqu’au niveau incapacité ou torpeur. Ensuite, vous devez boire l’entièreté du sang de votre victime. Ingurgiter un trait de sang exige un tour. Par la suite vous devez dévorer les derniers niveaux de santé de votre adversaire. Un challenge physique par niveau de santé est exigé. La victime ne peut se défendre et ainsi que la diaboliste contre des opposants extérieurs. Si le diaboliste échoue un challenge physique pendant l’étape ou il doit drainer les derniers niveaux de santé, la diablerie échoue également, laissant l’âme du vampire quitter en paix. Et finalement, vous devez assimiler l’âme du vampire que vous avez sous les crocs. Un challenge physique contre l’adversaire est nécessaire et celui-ci est considéré trois traits plus élevé. Pour cesser une diablerie à l’étape de l’absorption de l’âme, le diaboliste doit effectuer un challenge statique mental contre une difficulté de trois traits.

Humanité – La diablerie n’implique pas nécessairement la perte automatique d’un degré d’une voie. Cependant, un challenge de conscience ou de conviction est exigé pour déterminé si une perte quelconque dans une voie est applicable. Un vampire sur la voie de l’humanité perd automatiquement un degré dans sa voie. Voir peut être plus à la discrétion du storyteller.

Les veines de la diablerie – D’immondes veines noires entache l’aura d’un diaboliste. Avec le pouvoir « Aura perception », il est possible de percevoir ces veines sombres. Et ce pendant les trois mois qui succède l’acte de diablerie. Pour chaque diablerie supplémentaire, les veines apparaissent pendant trois mois de plus.

Les exceptions – Aucun profit ne pourra être tiré de la diablerie s’il s’agit d’un joueur ayant participé à moins de trois jeux. Cette même règle s’applique pour un nouveau-né vampire, qu’il s’agisse d’un NPC, d’un joueur ou d’un infant créé par le diabloriste en question.

Gain supplémentaire – Le vampire qui commet la diablerie obtient une génération inférieur si sa victime est de meilleure génération. Advenant un écart significatif (au moins cinq génération), le diaboliste peut gagner plus d’une génération. De plus, le diaboliste obtient de façon innée la discipline la plus évolué de sa victime dans son sang. Dans le cas ou il s’agit d’un vampire possédant une discipline unique (Protean par exemple), celle-ci est automatiquement ajouté comme discipline innée au sang du diaboliste. Advenant que la victime ai été un vampire puissant, il se peut que le diaboliste développe un premier niveau de discipline à la discrétion des Storytellers.