Prologue S4E2

gaki-zoshi-scroll-of-the-hungry-ghosts-heian-period12th-century-tokyo-national-museum

MULGERE HIRCUM

– « To milk a male goat »

INTRODUCTION

Après un long périple dans les « Outlands », les vampires new-yorkais en exil cognèrent aux portes de la Mégapole de Montréal. Épuisés et affamés, près d’une centaine d’individus furent accueillit dans les dédales des souterrains de Subcity. Guidés par leur Gouverneur, les vampires de New-York se mêlèrent à la communauté vampirique montréalaise et firent connaissance avec les Caïnites locaux.

Mis à part quelques présentation au cours d’un rassemblement tendu et agressif, il fut convenu par les autorités montréalaise que le territoire de Subcity ne pouvait accueillir autant de vampires en si peu de temps. Devant cette impasse, les autorités de la délégation new-yorkaise firent pression sur le Consilium de Montréal et entreprirent des négociations tumultueuses. Incapable de s’entendre sur la quantité de Caïnites pouvant être accueillit sur leur domaine, les membres du Consilium montréalais se résignèrent et plièrent devant l’adversité. Souhaitant à tout prix éviter une confrontation directe avec plus d’une soixantaine de vampires, ils offrirent à la totalité des exilés l’hospitalité sur l’île. Sachant très bien que cette décision leur couterait cher, les vampires montréalais s’empressèrent de fortifier leurs frontières et se préparèrent au pire…

MISE-EN-CONTEXTE

Voilà que plus d’un mois s’est écoulé depuis cette fatidique rencontre entre les deux domaines vampiriques. Dès la fin du dernier rassemblement, les Caïnites new-yorkais se rassemblèrent par Cabales et  s’enracinèrent au meilleur de leur capacité au troisième étage de Subcity. Progressivement, les premiers soucis de chasses s’accumulèrent …

À son plus haut, les bas-fonds de Montréal pouvaient accueillir tout au plus une cinquantaine de résident. Cela dit, avec près d’une centaine de nouveaux vampires d’un seul coup, une pénurie de sang était inévitable. C’est pourquoi afin de permettre une expansion territoriale aux vampires new-yorkais, le Consilium autorisa l’ouverture aux étages supérieurs. Prohibé depuis presque de vingt ans, le Consilium considérait depuis toujours que le second et le premier étage comme trop dangereux à exploiter. Mais pour limiter les dommages collatéraux et cette pénurie, ils n’avaient guère d’autres choix.

Avec une explosion démographique d’au moins trois fois son nombre original, la société vampirique de Montréal tripla en effectif. Ce qui devait arriver arriva et de nombreux vampires durent entreprendre une diète minceur en sang. Ultimement, le troisième étage de Subcity se retrouva complètement saturé. Plusieurs Caïnites se réfugièrent à l’étage au dessus afin d’explorer de nouvelles avenues. Toutefois, tout ceux qui s’y aventurèrent réalisèrent très rapidement que la conquête de nouveaux territoires serait beaucoup plus ardu qu’ils se l’imaginaient. En autre, certains vampires moins accoutumés ou tout simplement plus maladroit, furent coffrés par les forces de l’ordre alors qu’ils se nourrissaient sur des individus inappropriés.  Pour les moins chanceux, quelque uns ce frottèrent à des mercenaires de la région, et ce au péril de leur propre vie !

Devant ce constat désastreux, le Consilium vampirique montréalais amorça les démarches nécessaire pour réunir en urgence tous les nouveaux et anciens membres de sa société. Une stratégie d’expansion était plus que nécessaire et les Cabales devaient se rencontrer pour réorganiser leurs rangs dans l’immédiat. L’arrivé des vampires new-yorkais avaient complètement débalancé l’équilibre de l’écosystème vampirique montréalais et conséquemment, de nombreux ennuis étaient à prévoir au cours des mois à venir …

RUMEURS

Nonobstant de la faim et du manque d’espace, de nombreux vampires de l’île eurent vent de toute sorte de rumeurs au cours des dernières semaines. Celle qui fit le plus parler raconta en autre le décès de l’ancien prince de Montréal ; Bartholomew Nightingale et de sa rivale, l’ancienne archevêque Sabbat ; Carolina Valez. La mort subite de deux aînés entraina son lot de ragots. Le nom « d’Ezekiel » souleva d’ailleurs de nombreuses interrogations. Qui était-il ? – Un ancien Sabbat Montréalais ? – Semblerait-il qu’il s’en serait prit au deux aînés ? Bref, cette situation faisait parler beaucoup de vampires sur l’île !

Hormis le décès des deux plus anciens et intouchable « monuments » de la ville, il se murmurera beaucoup de potin quant à la présence de vampires inconnus au second étage de Subcity. Outre la présence de Jasper (l’un des Gardiens du Code) qui aurait élu domicile depuis un bon moment au second étage, plusieurs « Caïnites » (ou autre chose) auraient vraisemblablement profités du chaos actuel pour s’infiltrer à l’intérieur du domaine. Dès l’éclosion de cette rumeur, plusieurs s’empressèrent de suspecter une incursion de la Montano ! Mais rapidement cette théorie tomba dans l’oublie et l’absurdité…

Dans le même veine d’idée, quelques Nodfolks de passage à Montréal auraient ramenés avec eux un petit groupe de réfugiés new-yorkais. Au grand dam du Consilium montréalais, ces mêmes Nodfolks raconteraient qu’il y en aurait d’autres à venir. De plus, pour des raisons que quiconque ne saurait expliquer, les températures à l’extérieur auraient dramatiquement chutés depuis quelques semaines. Les précipitations de neiges se feraient également très abondantes et on raconte que plusieurs Nodfolks considèrent se réfugier entre les murs de Montréal d’ici à ce que la situation ce calme.

Finalement, comme dernier fait divers et non pas le moindre, un vampire new-yorkais du nom de « Érébus de la Tour » aurait publiquement déclaré en duel un Dhampir du nom de « GAPP ». Érébus, membre de la société Énochienne, aurait fait parcourir cette information à travers le domaine entier afin que tous soient au courant du défi qu’il lance au proéminent et réputé Dhampir du Mouvement Prométhéen.

… à suivre au prochain jeu !