Prologue S4E3

Queen_Sindel's_Statue_in_Jade's_Desert              

« J’ai rencontré un voyageur venu d’une terre antique
Qui m’a dit : Deux immenses jambes de pierre dépourvues de buste
Se dressent dans le désert. Près d’elles, sur le sable,
À moitié enfoui, gît un visage brisé dont le sourcil froncé, 

La lèvre plissée et le sourire de froide autorité
Disent que son sculpteur sut lire les passions
Qui, gravées sur ces objets sans vie, survivent encore
À la main qui les imita et au cœur qui les nourrit. 

Et sur le piédestal il y a ces mots :
« Mon nom est Ozymandias, Roi des Rois.
Contemplez mes œuvres, Ô Puissants, et désespérez ! »

À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin. »

– Percy Bysshe Shelley, Ozymandias


MONTRÉAL EN RUINE

Voilà maintenant que deux mois se sont écoulés depuis le décès de Bartholomew Nightingale et Carolina Valez. Les deux illustres personnages trônaient en silence sur Montréal, au sommet de leur empire de marionnettes et de ficelles. La plupart des anciens vampires du domaine avaient conscience de leur influence et bien que la plupart d’entre eux ne leur aient même jamais adressé la parole, leur impact sur la ville était tout sauf négligeable. Pour plusieurs, ils inspiraient le respect et le stabilité, mais pour beaucoup, ils instiguaient rien de plus que crainte et haine.

Cela dit, Bartholomew et Carolina ne sont maintenant plus que cendres et poussières. Soustrait de l’équation montréalaise, leur disparition laissera manifestement un trou béant dans le contexte politique du domaine. À cet effet, une question persiste toujours ;

Qui osera combler ce « power-vaccum » et qui se permettra de clamer leur succession ?

PENDANT CE TEMPS …

Du côté des Caïnites de Montréal, les entrailles de Subcity fourmillent d’activité depuis l’arrivé de la délégation vampirique new-yorkaise. Comme un second souffle de vitalité, cette recrudescence de vampire à Montréal insufflerait une nouvelle vie au domaine. En effet, suite à un second rassemblement à l’Élyseum, la communauté montréalaise prend peu à peu son expansion à travers les trois étages des sous-sols de la ville. Et ce malgré une terrible pénurie de sang ! À vrai dire, Montréal n’avait pas vue autant de vampires depuis l’époque de la colonie carcérale.

Pour faire état des choses, le Consilium de Montréal est finalement comblé dans son entièreté après de longues tergiversations. À la tête de chacune des cabales du domaine, nous retrouvons respectivement ; GAPP du Mouvement Prométhéen, Isabeau de Montcalm de la Tal’Mahe’Ra, Joda de l’Archivarius, Leslie Gilmore de la Société Énochienne et Orion, à la tête des Nodfolks. Pour la première fois depuis la chute du Conseil il y a cinquante ans, les fondations de Montréal semblent se stabiliser pour le « mieux ».

Évidemment, il serait fou de croire que Montréal se dirige vers une ère de paix et de prospérité. En effet, ce n’est pas un secret pour les « vieux de la vieille » du domaine, que leur territoire est un champ de mine gonflé de vestiges et de reliques du passé, prêt à exploser à tout moment. À cet effet, de nombreuses histoires à propos de créatures grotesque fusent déjà alors que plusieurs Caïnites se lancent tête perdus aux premiers échos des rumeurs retentissantes.

… Face à cette excitation pour l’aventure, nous pourrions pratiquement croire que la Purge n’a pas été suffisante pour convaincre les plus hâtifs et téméraires du domaine …