COTERIES DE « HACKERS »

An4chr0n1x

tumblr_malx8o5aip1rwvn59o1_250Cette coterie de pirate informatique est née en 2045. Elle ne contient pas beaucoup de membre et ceux-ci sont relativement calmes. Lors de l’apparition de Knox.Is.Nothing, les membres d’An4chr0n1x se sont immédiatement liguer à toutes les initiatives pirates visant à « profiter de la vague » causé par le mystérieux pirate informatique. Ils se sont alors ralliés à la masse des Black Hats. Les trois membres les plus influant d’An4chr0n1x sont Wrong, TymeJump et Cl0ckW0rk. Durant la guerre contre les White Hats, ces trois membres de la coterie ont organisé plusieurs actions contre Coke&Blow, Tryon et Cyber2. Ils se sont attirer l’admiration de plusieurs pirates lorsqu’ils ont réussi à pirater les écrans projecteurs du Beaver Hall. Durant cette action, ils ont diffusés une série de vidéo contestable dans lesquels étaient montrés des documents autorisant le « débranchement » par Tryon d’un bloc résidentiel complet de SubCity. Documents supposément signé par certains membres du CA de Tryon et par des conseillers de l’administration Coderre.

Lorsque la rumeur concernant la mise-à-jour de Jericho 2 s’est répandue, il a été dit que Wrong aurait eu en sa possession une partie du fameux code source. Il aurait supposément refusé de diffuser les fragments de code pour des raisons douteuses aux yeux de la communauté du domaine virtuel de Montréal. Inutile de dire qu’An4chr0n1x a été fustigé de tout bord, tout côté. Depuis ce temps, Wrong est disparu de la surface du Web. Quant à eux, TymeJump et Cl0ckW0rk sont resté actif malgré l’adversité et lorsque que Jericho 3 fut mis en ligne. Ils seraient parmi les premiers à alléguer avoir réussi à pirater la matrice de physique. Ces rumeurs auraient aidé à redonner à la coterie une certaine crédibilité depuis la disparition de Wrong. De nos jours, An4chr0n1x comporte une soixantaine de membre actif avec TymeJump et Cl0ckW0rk toujours à la tête du groupe de black hats.

Dernièrement, il est dit que TymeJump aurait été démasqué et incarcérer par le Montreal Bureau of Intelligence. Il aurait été relié à ces séries d’attaques informatiques dans lesquelles lui et ces présumés complices auraient piratés une série d’implants moteurs chez plus d’une quinzaine de victime. Blessant grièvement la moitié d’entre eux.


666

tumblr_m8rhscArlA1qgo9ito1_250

Cette coterie bien particulière. Originaire des dernières années de gloire du MMO EVE Online, les membres de cette faction se spécialisent dans le support et la coordination d’opérations. Dans les dernières années, ils ont participés à plusieurs initiatives de tous acabits. Les pirates de cette coterie sont les maîtres des infrastructures du Web. Ils ont collaboré à l’élaboration de certains des logiciels de crawling les plus performants à ce jour. Contrairement à la majorité des coteries qui acceptent leurs membres sous la simple base d’avoir un « bon CV », 666 n’accepte de recruter que ceux qui parviennent à les trouver…

Cette coterie est reconnue d’entre toutes car ils ont parvenus, avec les années à développer une technologie unique de « domaine migrant ».  666 possède un domaine virtuel privé ou les membres peuvent se rejoindre et échanger dans un anonymat totalement privé. S’inspirant principalement des anciennes technologies du TOR, les pirates de 666 ont développé un moyen pour que l’emplacement réseau de leur domaine virtuel privé ne soit jamais à la même place. De ce fait, malgré leur implication indéniable dans la plupart des opérations de crimes informatiques ayant eu lieu dans les dernières années, aucun membre de cette coterie n’a jamais été épinglé. Pour ce qu’on sait de cette faction, 666 n’est composé que d’une douzaine de membre. À eux seuls, ils se sont forger toute une panoplie d’outils informatiques qui leurs permettent de coordonner des opérations à travers tous le globe. La majorité du temps, ils se font embauché par des membres connus d’autres factions mais, il est déjà arrivé que 666 s’offre d’elle-même. Leur contribution est devenue presque qu’incontournable dans toute initiative d’envergure car ils fournissent une expertise de réseautique et de scouting hyper précise. Ils sont capable de voir les pièges, de les maper, et de déterminer le meilleur chemin pour parvenir aux objectifs établis.

666 est dirigé par trois pirates informatiques énigmatiques dont on ne sait rien sinon qu’ils sont les leaders de la coterie. 510213 et 419 sont les figures de proue de la coterie. Lors de l’apparition de Knox.Is.Nothing666 a décidé de s’allier au mystérieux pirate informatique. La tendance black hat de la coterie n’avait jamais fait l’ombre d’un doute mais cette décision en frustra plus d’un car dans les ravages de ses attaques, Knox s’en était pris à plusieurs alliés passés de 666. Maintenant que Knox.Is.Nothing est disparu, 666 faits bande-a-part. Plus personne ne demande leur participation car personne n’a été épargnée par leur sombre allié…


Anathema

tumblr_m7uqb3QWfF1r7okzro1_250Cette coterie est un reconnu pour être l’une des plus dangereuse de tout l’undernet. Née dans le domaine virtuel de New York, Anathema est composé d’un melting-pot d’activiste, d’anarchiste et de libres penseurs ayant tous une particulière compétence pour les infractions informatiques. Ce sont des renégats. Ils tirent dans tous les sens, s’en prennent à tous et chacun dès que l’ombre de soupçon s’étend sur quelqu’un. Cette pro-activité a « venger les injustices commis par les industries » leurs a toutefois attiré bons nombres de représailles de la part de leurs pairs comme des autorités domératrices. Avec les années, Anathema, probablement rendre les représailles contre eux beaucoup plus difficile, ont décidé de ne plus se rencontrer sur le web. Outrageusement, ils se « rencontrerait » à même les rues de Montréal…

Cette nouvelle manière de s’organisé porta tous de mêmes ses fruits car de nos joueurs, les membres d’Anathema sont devenu des maitres de l’invisibilité. Ils n’apparaissent que lorsqu’ils frappent ou lorsqu’ils choisissent de le faire.

Tout de même, certaines choses au sujet de cette coterie de Black hats sont connues de tous. Ils sont dirigés par trois pirates informatique d’dont il n’est connus que l’alias. Shame, Anger et Blight sont les actuels leaders depuis plusieurs années. Ils ont émergés de l’undernet pour prendre contrôle d’Anathema lors des évènements qui ont suivi l’assassinat du pirate Kurv3. Ils ont amené un peu d’organisation et certains disent que ce serait ce trio qui aurait amené l’idée des réunions « en vrai »…

Lors de l’avènement de Knox.Is.Nothing, les membres d’Anathema ont été les premiers à chercher à s’en prendre au mystérieux pirate informatique. Faisant route seuls, ils ont mené leurs propres opérations contre les présumés retranchement de Knox. Sans obtenir bien du succès, la rumeur courte qu’il n’y aurait pas une corporation qui n’ait pas été visée par leurs initiatives. Par contre, parmi la communauté de hacker, il est su qu’à un moment donner dans la guerre contre Knox.Is.Nothing, les membres d’Anathema auraient tenté de mener une guerre diffamatoire contre quelques utilisateurs à peine connus de Jericho. Selon les allégations des membres d’Anathema, ces utilisateurs auraient eu des liens particuliers et auraient même su qui était réellement Knox.Is.Nothing

Ces rumeurs n’ont pas fait long feu…


Ward3ns

tumblr_m9elr4y2GO1qdc388o1_250Ward3ns est une coterie de pirate informatique qui était à l’origine un groupe d’ingénieurs informatiques travaillant pour Quantum. Selon les dires, ces quelques ingénieurs auraient quitté Quantum pour des raisons philosophiques quant à la gestion de Quantum de la faillibilité de ses produits. Outre ces rumeurs, rien n’est vraiment connu sur les raisons véritables de la défection des membres fondateurs de cette coterie.

Des membres originaux de Ward3ns, il n’y a que Kurv3 qui est encore présent et actif, les autres fondateurs ayant « disparu » ou carrément cessé d’être actif au sein du domaine montréalais. À l’origine, cette coterie n’était qu’un rassemble « casual » d’un groupe d’utilisateur de Jericho 1 qui se rassemblait pour discuter sécurité et avancement technologique. C’était une communauté active et relativement crédible. Tous ceux qui y participaient se doutait bien de s’attirer l’attention des espions de Quantum mais, comme on disait à l’époque « There’s so many fish in the sea »… La peur d’être épier par la fameuse corporation d’armement était, pour plusieurs un mythe pour effrayer les sissies. Toutefois, ce mythe pris la tournure d’une révélation lorsqu’un soir, sur un des boards publics d’un des quartiers de Jericho, apparu un message. SlammerZ, un des leaders de Ward3ns, lançait un appel à l’aide. « Quantum is at Kurv3’s place… There are reports of many… many gunshots ». Ce message laissé par SlammerZ mis le feu aux poudres, en quelques minutes, les membres de Ward3ns se rassemblèrent et lancèrent une série d’opérations pour apprendre ce qui se passait avec leur leader emblématique. Rapidement, on apprit que des agents de Quantum avait débarqué au domicile de Kurv3 et que celui les avaient accueillis avec un semi-automatique…

La mort de Kurv3 eu l’effet d’un coup de canon dans la communauté pirate de Montréal. Les attaques informatiques visant Quantum vinrent de partout sur le globe. Cela ne sembla malheureusement pas vraiment déstabilisé la corporation. À ce jour, la mort du fondateur de Ward3ns est l’un des évènements les plus marquants de l’univers informatique Montréalais. Tous savent que ce sont les corpos qui l’on emportés. Il en savait trop, ils l’ont éliminé. Quelques mois après que le calme soit revenu dans le domaine montréalais, Knox.Is.Nothing est apparu. Ward3ns, guidé par leurs deux leaders de l’époque, SlammerZ et Optimous, comprirent que le mystérieux pirate informatique si redoutable ne pouvait qu’être qu’une manœuvre corporative… Unanimement, les membres de la coterie décidèrent de les épauler afin de lutter contre Knox.Is.Nothing.


Wingz

tumblr_m8vawlw5p91qaa9xeo1_250Wingz est une coterie de pirates White Hats qui tire ses origines du Golden Era du MMOFPS Destiny. À l’origine, ce qui n’était qu’un regroupement de joueurs n’incarnant que des tanks est devenu un groupe de hacker lors du Hellish BulletRun qui s’est tenu en 2042. Lors de cet évènement biannuel organisé par les créateurs de Destiny, il est dit qu’un groupuscule de Black Hats (qui devinrent plus tard Br8k) aurait infiltré plusieurs des domaines virtuels dans lequel se tenait l’immense tournoi. Ils auraient pris contrôle de l’interface de micro-transaction hyper-sécurisée du jeu et aurait volé des centaines de milliers de dollars aux joueurs connectés pour l’évènement. Plusieurs des membres actuels de Wingz furent des victimes de l’attaque de l’époque.

Avec les années, Wingz s’est taillé une réputation plus ou moins enviable de stool auprès de la communauté. Plusieurs membres de la coterie auraient, à un moment ou un autre, collaboré avec les différentes autorités domératrices de Jericho2 et 3 et même directement avec DreamTex. Il est même dit que l’un des membres les plus influents de la coterie, le célèbre SkyHi, serait un ancien membre de l’équipe qui développa Jericho 3. Toutefois, selon ses propres dires, il aurait rompu ses liens avec la corporation.

Les deux autres membres prédominant de Wingz sont W45P et Whynut. Ces deux pirates informatiques sont des spécialistes de la contrefaçon d’identité digitale et cela, depuis avant l’avènement de Jericho 1. Cet exploit en amène plusieurs à croire que ces deux pirates auraient un véritable âge très avancé…

Suivant les principes de SkyHi, W45P et Whynut, la coterie compte plus d’une trentaine de membre qui offrent tous leurs services aux différents exploitants de Jericho 3 dans le domaine montréalais. Marchants virtuels, sites sociaux, banques, grandes marques de magasins. Ils ont une excellente renommé auprès des corporations. De ce fait, ils sont parmi les plus détestés des White Hats. Lorsque Knox.Is.Nothing a commencé ses massives attaques de vols d’identités, les membres de Wingz ont prêté gratuitement main forte aux victimes du célèbre et énigmatique pirate. Il est dit qu’ils auraient tenté eux-mêmes de partir sur la trace de Knox, sans plus de succès…

Dans les derniers mois, W45P est en croisade pour tenter de sensibilisé la population de Montréal du manque de sécurité offert dans les prothèses moteurs et cognitifs vendus par Synapse Pharma. Il n’a pas l’oreille de la population malgré les plus récents accidents impliquant des citoyens équipés de ces prothèses…


 1-1ollyMo11y

200 (2)Lors de sa fondation, 1-1ollyMo11y était composé de 5 regroupements de génies de l’informatique. Les deux premiers, dirigés par les pirates Chuck et DaP0Pe, était des activistes white hats reconnus. Le troisième était mené par un hacker nommé Yololol qui n’avait su trouver son compte au sein de 18anner5 et avait décidé de trainer ses alliés au sein 1-1ollyMo11y. Finalement, le deux dernières factions était une coalition de pirates informatiques comportant une foule de membres hétéroclites n’ayant pour but que d’œuvrer à protéger la population contre la négligence des corporations. C’est d’ailleurs le chef de cette coalition, Mo11y, qui donna le nom à la coterie naissante. Dans ses premières années, cette coterie passa vraiment « sous le radar ». Œuvrant à sa guise, elle ne s’attira que très peu souvent la colère des corporations et, à vrai dire, les membres de 1-1ollyMo11y semblait réellement s’en foutre… Hack de système ATM, vidéos dans lesquels ils démontraient la faiblesse de la sécurité d’implants cognitifs, usurpation d’identité de membre de CA de plusieurs corporations pour ensuite publié de faux aveux, cette coterie menait une belle vie sur Jericho.

Quelques mois après les évènements tragiques entourant la mort de Kurv3, une crise sans précédent foudroya 1-1ollyMo11y. Dans la foulés des multiples opérations qui furent lancée pour venger le défunt hacker, plusieurs membres de la coterie notèrent que les corpos semblaient réagir de manière vraiment trop efficace aux assauts des pirates. Après enquête, Yololol fut accusé d’avoir vendu aux corporations le code source de plusieurs armes virtuelles utilisées par les hackers du domaine montréalais. Sans jamais s’adresser à ses comparses, il fut expulsé de sa coterie, qu’il avait pourtant aidé à fonder. Depuis ce temps, Yololol est considéré comme un hacker solitaire et prononcer son nom est synonyme de problème car ce dernier est réputé pour ne plus avoir un très grand sens de l’humour…

Après l’expulsion de Yololol, Mo11y repris les rênes de sa coterie et celle-ci repris ses activités. L’avènement de Knox.Is.Nothing força Mo11y à rejoindre les forces white hats malgré la désapprobation de plusieurs de ses alliés au sein même de la coterie. Certains d’entre eux étant avec Mo11y depuis avant même la fondation de la coterie.  Une fois encore, c’est un meurtre qui changea la donne au sein de la coterie. Celui d’un certains pirate nommé Ph0qu3ll. Lorsqu’il fut reconnu au sein de la communauté hacker de Montréal que Yololol avait eu un rôle dans le meurtre de Ph0qu3ll et qu’il coopérait avec Knox.Is.Nothing, les quelques membre de 1-1ollyMo11y qui chignait encore se turent et fomentèrent les armes.


18anner5

200 (3)18anner5 est l’une des guildes de pirates informatiques les plus jeunes du domaine virtuel de Montréal. Initialement, cette coterie était une farce. Ses membres, déjantés et désintéressés par la moindre coopération et la moindre gérance, n’était qu’un rassemblement de pirates foutant le bordel un peu partout sur Jéricho. Parmi la myriade de méfaits mineurs qu’on leurs reproches, la plus brillante a surement été leur plugin de tag aérosol pouvant transmettre des virus keyloggers à tous ceux qui les regardaient. Par contre, malgré l’ingéniosité de leur programme, plusieurs pirates d’autres coteries très influentes leurs sont tombés dessus car un bon nombre de leurs membres avaient contractés ces fameux keyloggers par inadvertance.

En 2044. Lorsque 18anner5 participa à sa première opération d’envergure, ce fut en se joignant aux autres coteries pro-Knox comme An4chr0n1x et Jericho8 afin de supporter le mystérieux pirate informatique à qui rien aucun réseau ne résistait. Nul ne sait vraiment si l’apport d’aucune de ces coteries aida vraiment Knox.Is.Nothing mais cela importa peu, pour 18anner5, ce fut un tournant. Les trois leaders de la coterie eurent alors un différend à la suite de leur première coopération avec Knox. Le différent opposait Popaul et Stiv3 à Myerz. Ce dernier clamait que Knox.Is.Nothing n’avait pas inclus 18anner5 dans ses plans et que la coterie n’avait fait que « foutre le bordel »… Myerz réclamait que la coterie se distancie du mystérieux pirate. Quand a eu, Popaul et Stiv3, qui avait déjà un passé de trouble-fête informatique établis,  avançait que Knox n’était pas vraiment important. Que c’était ce qu’il représentait qu’il fallait soutenir. Soutenir la rébellion contre Dreamtex et contre Tryon. La dissension perdura quelques semaines. Semaine pendant lesquels 18anner5 resta catatonique. Lorsque la coterie repris du service, les trois leaders s’étaient entendus. Knox.Is.Nothing était une opportunité de transformer leur passé de coterie risible en quelque chose de plus grand. Inspiré par cette flamme, Myerz pris les commandements de la coterie, assisté de Popaul et de Stiv3. Ensemble, 18anners participa à toutes les autres apparitions de Knox.Is.Nothing. Conservant toujours son esprit funky, la coterie conçu un petit logiciel nommé Laughing Cofin. Grâce à ce piège réseau enfermant ses prisonniers et les forçant à se déconnectés, 18anners devint la hantise de toutes les factions ­anti-knox, spécialement 1-1ollyMo11y


Br8k

200

De tous les regroupements de pirates criminalisé de Jericho 3, Br8k est le plus dangereux de tous. Les membres de cette coterie sont tous des pirates hors-pairs ayant tous déjà commis des crimes informatiques hyper audacieux. Que l’on parle de destruction de données personnelles, de création de faillite, de falsification d’identité ou même de prise de contrôle intégrale de système autonome comme des cyborgs ou même des véhicules, Br8k ne recule devant rien. Le pire dans tout cela et qu’ils ne sont pas reconnus pour avoir des affiliations avec quelconque corporation que ce soit. Ils n’œuvrent donc que pour « tout casser ».

L’histoire de Br8k origine d’un conflit qui aurait pris ces racines sur un vieux canal IRC dans les environs de 2038. Quelques utilisateurs se targuaient les uns les autres d’avoir les plus grandes compétences. De cet antagonisme survient l’idée d’organiser les Break, des concours hyper underground de piratage informatique dans lesquels les participants devaient parvenir à faire perdre le plus d’argent à une corporation. Peu importe laquelle, peu importe comment, l’important, c’était la valeur des dégâts en argent sonnant. À chaque année, les Break rassemblaient de plus en plus de pirates chevronnés et le montant des dégâts qu’ils causaient était de plus en plus astronomique. Tout se passa « comme sur des roulettes » jusqu’au Break 7, qui dut être annulé en pleine activité car plusieurs pirates y participant s’était avéré être à la solde de plusieurs corporation essayant de mettre à mal la communauté entourant les Break.

Pendant deux années suivantes, les Break n’eurent pas lieu car trop de pirates craignaient d’être surveillés par les agents des corpos. Toutefois, malgré le calme plat relatif au « couvre-feu », un pirate, nommé Weird0, clamait sur tous les toits qu’il serait le gagnant du prochain Break. Weird0 eu donc la chance de se prouver deux ans après, en 2047. La communauté pirate de l’Undernet était « fébrile » lorsque débuta le Break 8. Pendant presque douze heures, les pirates complotèrent. Certains en équipe, d’autres en solo, afin de cause un max de dégât. Tous les coups étaient permis, c’était connu, mais personne n’avait prévu ce que Weird0 allait livrer.

Vint alors le moment ou les dommages monétaires étaient cumulés et comparer. Jusque-là, Weird0 avait été relativement calme. Puis, durant le décompte, Weird0 envoya un lien menant sur un livefeed manifestement diffusé par une caméra web domestique piratée. La scène qu’elle filmait était noire, privée de lumière. Seul un bruit sourd, à la fois électronique et organique, était audible. Les secondes défilèrent puis, une lumière illumina faiblement le côté droit de la pièce filmée. Clairement occupé à faire quelque chose, il se passa plusieurs minutes avant que quelques choses de nouveau n’apparaissent sur le livefeed. Soudain, quelqu’un activa l’interrupteur qui illumina immédiatement la pièce filmée d’une agressive lumière de néon qui força la webcam domestique à refaire le focus et son white balance, rendant flou le vidéo. Soudain, un cri de désespoir déchira le silence du vidéo et un homme jailli d’hors champs. La caméra refaisant le focus rapidement dévoila toute l’horreur ayant causé le cri de l’homme. L’image du livefeed se précisa alors sur les contours d’une silhouette carrée agenouillée auprès d’une jeune femme couchée dans une grande flaque d’hémoglobine. Clairement, la femme baignait dans son propre sang. L’image se précisa encore plus alors en révélant que la silhouette carrée auprès de la femme était en fait un autonomous house assistant tenant dans sa main gauche une paire de ciseau et dans sa main droite, plusieurs mèches de cheveux rattachés à quelques lambeaux de chair. La main du robot tenant l’arme blanche poignardait le cadavre de la femme sans arrêt au rythme d’un coup dans le torse par 3 secondes. A quelques mètres du cadavre, un homme, dévasté, traumatisé, regardait la scène droit devant, les pupilles dilatés, les yeux sèchent. Sans doute, c’était lui, maintenant muet comme un tombe, qui avait crié à la mort… Pendant plusieurs coups de ciseaux, la caméra resta immobile, capturant l’horreur de la scène à coup de 60 fps…

Puis, subitement, la caméra pivota d’elle-même vers la gauche, vers le mur auprès duquel gisait la victime. Progressivement, la caméra révéla des lettres sur le mur blanc cassé.

« Weird0 w1ns Br8k suck3rz »

Voilà ce que regardait vraiment l’homme, catatonique. L’image resta ainsi puis, la transmission cessa. Le vidéo de l’exploit de Weird0 en révulsa plus d’un. Même parmi les hackers les plus belliqueux. Quelques minutes plus tard, les nouvelles 24h reportèrent la nouvelle du meurtre. Des images du meurtre étaient diffusées. Tout était diffusé comme l’avait montré le livefeed de Weird0. Le meurtre n’était donc pas un trucage… Le meurtre était vrai. La victime aussi. C’était la jeune adolescente d’un directeur technique chez Jack Enterprises… Un seul détail frappa l’œil de ceux qui avait vu le feed de Weird0. Le message au mur n’apparaissait pas à la caméra des reporters….

Dans les heures qui suivirent, la Black Nova, fabriquant de l’androïde piraté, avoua être le fabricant du robot. Encore aujourd’hui, personne ne sait combien de millions de dollars le dernier Break à couter à la corporation…

Dans les jours qui suivirent, Weird0 fonda Br8k. Rejoins par les pirates Tr0l0l0 et RIP_UR_A$$, ils sont encore à ce jour à la tête de la coterie la plus crainte de Montréal.