Synopsis

Huitième partie, saison 2

Depuis quelques mois, une ombre plane sur Montréal comme le regard silencieux d’un prédateur qui surveille sa proie. L’ambiance sur l’île est toujours aussi tendue, un sentiment de crainte, de haine et de méfiance est palpable dans tous les faits et gestes des Caïnites qui y vivent. Un combat d’allégeance fait rage actuellement pour déterminer qui sera souverain du domaine au cent clochés et les coups de couteau s’échangent sans pitié.

Au cours d’une soirée au 357C de Laval, d’importants personnages historiques ont affichés leur couleur auprès des vampires locaux. Bien que cette soirée fût sans remous, d’importants mouvements politiques s’y sont déroulés discrètement. Nous savons désormais que des sbires de la « Montano » errent au sein de la communauté Montréalaise et on ne sait trop de quel côté la société vampirique penchera au cours des prochains mois. Il est également de notoriété publique que certains piliers de taille, tel que Bartholomew Nightingale, l’ancien prince Camarillien de l’île, et Carolina Valez, ancienne archevêque du Sabbat Montréalais, ont le poids politique pour changer la balance du pouvoir. Leur appui pourrait changer l’avenir du domaine et le levier est actuellement entre les mains des vampires plus jeunes vivant sur l’île.

Du côté des Cathayans, le clan de l’Aizukotetsu-kai; reconnus publiquement sous l’effigie d’un regroupement de « Yakuzas », semble lâcher son emprise sur le territoire Montréalais. Les récentes attaques des « Kindreds » locaux ont affaiblis leurs rangs de façon significative. Les rumeurs veulent que leurs forces soient maintenant centralisées au vieux port de Montréal, tout prêt du repaire du clan Assamite. Une autre rumeur affirme que « Raisin-Sec » et « Fausse-Couche », les deux chefs du clan Nosferatu de Subcity se sont récemment querellés. Raisin-Sec aurait chassé son confrère de clan des souterrains de l’île et ne saurait trop ou il se terrerait à l’heure actuelle.

Un dernier potin aurait également frayé son chemin jusqu’au Blue Dawg au courant des derniers jours. Trois jeunes dames auraient atterris par jet privé à l’aéroport Pierre-Eliot Trudeau. Mais pas dans le même avion. La première ces d’entre-elle porterait le nom de « Maitraisse Fanchon », la seconde « Grand-mère Virstania » et la troisième « Stacy ». Les trois ravissantes jeunes femmes seraient d’importantes Caïnites au sein de l’Ordo Magus; le clan Tremere. Que viennent-elles faire à Montréal ? Les informations à ce sujet n’en disent pas plus.

Finalement…. les Caïnites de Montréal prennent conscience tranquillement de l’importance de leur société et de l’ampleur que celle-ci prend au moment ou vous lisez ces mots. En prenant en considération que la plupart des villes vampiriques sur le globe comportent tout au plus une trentaine d’individu à son paroxysme, Montréal est l’embryon d’une nouvelle société émergente, un phare pour l’avenir de l’espèce vampirique. Le Conseil élu Montréalais gouverne une centaine de vampire et bien qu’il en arrache, ce n’est pas un fait banal. Les décisions à venir et la balance du pouvoir qui s’installe peu à peu déterminera très probablement un mouvement plus grand que nature. La prochaine rencontre du 23 février 2049 au Blue Dawg risque d’être déterminante.



200-135

Sixième partie, saison 2

Tic – tac – tic – tac, le temps s’écoule.

Au dessus des brumes et perchés au sommet d’une immense croix illuminée, cinq silhouettes observent Montréal.  À l’horizon, l’on peut apercevoir des centaines de gratte-ciels miroitants le reflet de la lune.  Une cacophonie de sons est audible au loin, représentant clairement le « Night-life » typique Montréalais.  Cette croix, fidèle à ces origines, surplombe un Mont-Royal recouvert de neige et d’arbres dénudés de feuillage.

Nos cinq silhouettes fixaient un ciel parsemé de nuages, bien accrochés sur la gigantesque structure métallique, ils songeaient aux prochains mois de leur éternité.  Amusés par la symbolique, les cinq silhouettes semblaient également réciter une prière, en hommage à leurs prédécesseurs:

« Confìteor Deo omnipotènti
et vobis, fratres,
quia peccàvi nimis cogitatiòne,
verbo, òpere et omissiòne :
Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.
Ideo precor beàtam Mariam semper Virginem,
omnes Angelos et Sanctos,
et vos, fratres,
oràre pro me ad Dòminum Deum nostrum.
»

Au son de ces mots, les brumes noires et opaques qui recouvraient le sol depuis quelques semaines s’épaissirent autour de la croix.  Simultanément, les cinq personnages ouvrirent ensuite les yeux et descendirent de leur perchoir.  Parmi eux, trois homme et deux femmes.  L’une d’entre elle s’approcha d’un des hommes et s’adressa à lui d’une voix mielleuse et calme;

« Oh Lucius… Dit-moi; par ou devons nous commencer ?  Cette cité est différente des autres si je ne m’abuse, n’était-ce pas colonie pénitentiaire autrefois ? »

L’homme se rapprocha de la silhouette féminine et déposa ces mains sur son visage.

« En effet ma chère sœur, notre seigneur conservait cette île pour la fin de son périple.  Notre voyage dans la cité aux cent clochers ne sera pas de tout repos.  À vrai dire, ils sont plutôt nombreux.  Avec ces brumes, à nous cinq nous ne seront pas de trop. »

Un autre homme s’interposa dans le dialogue.

« Valez, c’est par elle qu’il faut commencer.  Notre seigneur fut assez clair sur le sujet à ce qu’il me semble. »

Les cinq mystérieuses figures se regardèrent brièvement, acquiesçant tous en silence l’affirmation précédente.  Celui qui vraisemblablement portait le nom Lucius, s’adressa ensuite à l’autre demoiselle qui se tenait un peu plus à l’écart;

« Jeanne, n’oublie pas de transmettre nos salutations aux brebis, il serait malpolie de ne pas annoncer notre présence. »

Et la demoiselle esquissa un bref sourire en guise d’approbation.

« Ne t’inquiète pas Lucius, avec ce doux brouillard c’est tout comme si je faisais partie de leurs rêves, ils se rappelleront de cette chimère à leur éveil. Nous pouvons quitter, j’ai terminé. »



Cinquième partie, saison 2.

Curieux, gens d’affaires, mercenaires et citoyens de Montréal, vous êtes tous conviés à la cinquième rencontres au bar le « BLUE DAWG » ! Il s’agira très certainement d’une rencontre mouvementée et agrémentée par du « lavage de linge sale ».

Le coup d’état que le conseil élu de Montréal a subit au cours de la dernière soirée au « BLUE DAWG » est d’actualité parmi les vôtres. Et même parmi vos ennemis et vos alliés. Votre population vampirique doit maintenant composer avec une horde de nouveaux vampires récemment étreints; résultat de ce qu’on appelait autrefois un « Mass embrace ». Les plus chanceux qui ont survécu au carnage de la « Section-8 » à la fin de la dernière rencontre se sont éparpillés aux quatre coins de l’île. Quiconque moindrement informé au niveau de la sphère corporative palpe le goût amer de l’impatience des méga-corporations, qui semblerait-il, aurait atteint ces limites. Un « Mass embrace » est une catastrophe à ne PAS prendre à la légère, généralement beaucoup de bris de mascarade en découle, sans compter tout ceux perpétués par les vampires locaux de Montréal.

En quelque sorte, l’entièreté des corporations pose leur regard sur votre société. Pas une, pas deux, mais bien la totalité. Ce que les anciens détenus de la colonie carcérale ont vécu avec la « Section-8 » n’est que le courroux d’un seul de ces titans. Vous n’avez rien vue. Vous avez oubliez que vous n’étiez plus à la tête de la chaîne alimentaire. L’humanité vous a surpassé et vous vous moquez d’eux depuis quelque temps.

Au niveau surnaturel, des « Catayans » grugent votre territoire à petit feu. Est-ce vos ennemis, est-ce vos alliés ? qui sait ! D’autre part, l’ancien prince Camarillien de Montréal et l’ancienne archevêque du Sabbat s’arrachent VOTRE pouvoir. Qu’allez vous faire ? Leur donner ce qui vous appartient sur un plateau comme des bons petits esclaves ? Le partager ? ou leurs résister ?

Une masse ombrageuse peu rassurante couvre également votre île à l’insu des mortels. D’ou vient se phénomène?, que présage t’il? Pour agrémenter le tout, tandis une série d’escarmouches entre la corporation Pentex et plusieurs groupe de Lycans éclaboussent votre mascarade. Un vampire parmi les vôtres semble s’être occupé de cette affaire; « Eric Salivon », tel un héros, un sauveur, mais pour combien de temps ?

…Et finalement la « Luna Vindicta », qui rôdent toujours incognito, patient comme un araignée, attendant qu’une proie se glisse dans sa toile.

Cependant ne désespérez pas, vous croyez surement que l’univers qui vous entoure s’accable sur vous et ne vous laisse aucune chance. Détrompez vous. Vous êtes nombreux, plus de quatre-vingt. Désunis, désorganisés, orgueilleux, mais nombreux. Pour survivre, vous devrez vous liguer malgré vos différents et vos allégeances. Vous avez plus d’un ennuis sous la main à vous soucier et ce n’est pas en vous dissimulant la tête dans le sable que vous sortirez glorieux de votre situation. La Camarilla survivait autrefois par sa structure et les clans qui le composait. Le Sabbat de son côté se démarquait par ces meutes et ces idéaux.

Vous, qu’avez vous ?

Il est temps pour vous de cesser de jouer aux héros. Et les héros ne jouissent guère d’une longue espérance de vie dans le monde des ténèbres.

La vrai « game » commence. La seconde partie de la saison débute le 12 Janvier!