Tal’Mahe’Ra : Moeurs, pratiques et organisation

ORGANISATION DE LA TAL’MAHE’RA

Voici quelques clarifications quant à la Tal’Mahe’Ra dans son ensemble, qu’il s’agisse de sa structure, ses rites et ses mœurs. Il s’agit d’un complément au guide de jeu, spécialement dédiés aux participants incarnant un vampire de cette cabale.

LEXIQUE :

Kamut : Synonyme de domaine, ou territoire.

Manus Nigrum : Synonyme de Tal’Mahe’Ra. Il s’agit du premier nom de l’organisation. À l’occurrence, la  »Vraie Main Noire ».

ORGANIGRAMME HIÉARCHIQUE :

Del-Roh : Le Del-Roh est le grand maître de la Tal’Mahe’Ra. Seuls les Séraphims et les Quadis exercent un contact direct avec lui et la majorité des membres de la secte ne l’ont même jamais rencontré. Plusieurs rumeur racontent qu’il s’agirait d’un très ancien vampire et qu’il serait à la source de la réforme actuelle de la Manus Nigrum.

Quadis : Les Quadis représentent l’administration externe de la Tal’Mahe’Ra. Ce sont les Quadis qui s’assurent de la stabilité de la cabale et surtout, ils ont pour tâche d’établir les premières racines de la secte au sein des Kamuts inoccupés par la Tal’Mahe’Ra.

Séraphim : Tels des princes, ils sont maître et tout puissant de leur domaine. Les Séraphims gouvernent sur leur Kamut (domaine de la Tal’Mahe’Ra) avec une main de fer.

Dominion : Ils sont les bras armés et l’autorités en place en absence du Seraphim. Un Kamut peut en accueillir plusieurs selon les besoins du Séraphim, dans quel cas chaque Dominion reçoit un statut hiéarchique permettant de déterminer son ordre chronologique d’importance. EX : Primo Dominion, Secundo Dominion, Tertio Dominion, etc

Cultistes de Thanatos : Ils sont chargés d’entraîner les Chatterling et de faire leur éducation. Les cultistes de Thanatos sont hautement respectés au sein de la cabale. C’est en partie grâce à eux que les membres de la secte deviennent mature.

Rawis : Gardien des connaissances et des secrets, ils sont les bibliothécaire chargés de garder les rubriques des connaissances de la Tal’Mahe’Ra. Il s’agit d’une caste d’érudit.

Membre de la Manus Nigrum : Tous les membres réguliers de la Tal’Mahe’Ra.

Kamutii : Comparable à des coteries, les Kamutii sont dédiées à un but spécifique tel que gagner de l’influence dans une ville, assassiner quelqu’un, prendre en charge certains projets, etc. Chaque Kamutii est désigné et autorisé sous la juridiction du Séraphim ou de ses Dominions.

Chatterling : Il s’agit des futurs membres de la Tal’Mahe’Ra. Les Ghoules en règle des membres de la Tal’Mahe’Ra, les Revenants et les jeunes vampires d’âge insuffisant sont relayés au rang de Chatterling. Cela dit, bien qu’ils sont considérés au plus bas échelon de la pyramide, les Chatterling sont tout de même de jeunes prodiges voués à devenir des membres à part entier de la cabale. Les Chatterlings sont sous la tutelle des cultistes de Thanatos tout au long de leur cheminement.

RITES ET PRATIQUES

Anele de Purification : En récompense pour une tache difficile le Séraphim peut donner un peu de son sang pour fortifier le Caïnite. Il s’agit à priori d’un rite d’Amaranth impliquant un infant n’ayant pas atteint maturité, appartenant au Séraphim.

Chasse au Sang : Utilisée pour traquer un renégat de la secte, un membre de la cabale accablé d’une chasse de sang est recherché pour tous les membres de la secte afin d’être détruit.

Dance Macabre : Ce rituel requiert que tous les membres de la cabale se vêtissent d’accoutrement funestes. Les membres de la Tal’Mahe’Ra sont alors invités à revêtir la tête d’un mort afin de célébrer tous les aspects inhérents à la vie vampirique. La Danse Macabre est avant tout une célébration.

Offrande Sacrificielle : Des sacrifices de créatures vivantes sont faites en signe de respect pour les Antédiluviens et Caïn. Les petits sacrifices concernent un jeune vampire ou une goule, alors que de grand sacrifice consiste en plusieurs Caïnites et/ou goules.

Recherche de Vision : Certains membres boivent du sang saturé de LSD ou de Mescaline (ou d’autres substances illicites) pour chercher des réponses dans leur âme.

Rite d’Amaranth : Le droit d’Amaranth est offert aux vampires de la cabale lors de la planification d’une diablorie. Les membres de la Tal’Mahe’Ra croient que la pureté du sang de Caïn doit être sauvegardé et la diablerie est l’une des meilleur méthode. Cela dit, le droit d’Amaranth est octroyé par le Séraphim en guise de récompense et de gratification sociale.

Serment de loyauté : Certains chefs de la Manus Nigrum insistent parfois auprès de leurs exécutant, afin que ceux-ci réaffirment leur loyauté avant l’exécution de certaines missions importantes. Cette preuve de loyauté s’effectue bien évidemment par le biais de lien de sang.

Propaedeutics spirituel : Ce rite spirituel, souvent perçu comme un long cheminement psychologique, permet à un vampire de quitter la voie de l’humanité pour une des voies associés à la Tal’Mahe’Ra. Ce rite doit être accompagné du support d’un membre de la caste des Rawis.

Rite d’introduction : Sans poignée de main secrète, ou code linguistique particulier, les membres de la Tal’Mahe’Ra utilisent une combinaison de mouvement corporels et non-verbaux, ainsi que certaines phrases précises pour s’identifier entre membre de la cabale. Évidemment, tous les membres de la cabale connaissent ce rite !

PUNITION ET SANCTIONS

Peine de Mort : Elle ne peut être décidée que par les Séraphims. Une chasse au Sang peut être décidée si un membre de la Manus Nigrum quitte la cabale. La mort peut être également la conséquence de choses futiles, surtout si l’incompréhension d’un ordre résulte en la mort d’autres membre de la Tal’Mahe’Ra.

Perte de la Main : En guise de sanction sévère, la main dominante est coupée, le moignon est brûlé, et le vampire a interdiction de faire repousser sa main. Cette chance, remplaçant une peine de mort, est donnée à ceux ayant fait leurs preuves, ayant bien servi, avant de commettre une erreur stupide. Le condamné à alors un délais précis pour faire amende honorable. S’il réussit, il obtient le droit de faire repousser sa main, qui est baigné du sang des Séraphins. Sinon, il est exécuté.

Lier la langue : Punition pour ceux parlant trop ou qui dévoilent des secrets de la cabale. La langue est alors coupée et le vampire a interdiction de la faire repousser tant et aussi longtemps que le Séraphim ou ses Dominions en jugent le contraire.

Fouet : Il est appliqué quand une action externe a fait échouer une mission. Cette peine est appliquée par les Dominions, et est souvent réclamée par les fautifs, comme rédemption. Une fois la séance de fouet terminé, le vampire est invité à se guérir alors qu’une épaisse couche de sel recouvre ses plaies. Laissant ainsi des cicatrices éternelles.

Assignation : Les dominions décident généralement de qui fait quelle mission au sein de la Tal’Mahe’Ra. Une punition consiste à ne pas nommer un fautif sur une mission qui lui conviendrait. Ceci peut être très humiliant pour certains membres.